Portrait de Marion Romain dessinatrice et brodeuse


J’aimerais partager avec vous mon coup de coeur pour des broderies découvertes au hasard du net. J’ai voulu en savoir plus sur la brodeuse qui se cachait derrière.

 

broderie raton laveur Marion Romain brodeuse fil DMC

Je vous propose de me suivre pour découvrir l’univers de Marion. Prenez le temps de la lecture et de la découverte et dites moi si comme moi vous avez été touché par ses créations  …

portrait-brodeuse-Marion-Romain

Qui êtes-vous Marion Romain ?

Je m’appelle Marion, et j’ai 27 ans. Je tiens un blog depuis 2012, un espace que j’utilise pour partager mes créations, mes voyages, mes découvertes et mes petits plaisirs du quotidien. À l’époque, je tirais un trait sur une réorientation vers des études plus créatives, et l’ouverture de cette fenêtre dans la « blogosphère » m’aidait à accepter l’idée de rester une autodidacte, tout en maintenant la création au coeur de ma vie. J’appelais tout cela « mes bricoles » (le terme figure encore dans le profil de mon blog), sans doute parce que je ne me sentais pas tout à fait légitime, n’ayant pas suivi de formation spéciale dans le domaine (le fameux syndrome de l’imposteur). J’ai grandi et affiné mes projets créatifs grâce à ce blog, avec lequel je continue de vouloir m’améliorer tous les jours.

Aujourd’hui, un de mes rêves consisterait à ouvrir une boutique en ligne, et qui sait, un jour, pouvoir vivre de mes créations.

Mélangez les lettres de mon prénom, et vous obtenez « Romain » : je tire mon pseudonyme de ces anagrammes, qui m’ont toujours amusée.

broderie-hiver-Marion-Romain-brodeuse fil DMC

Quand avez-vous commencé et comment avez-vous appris à broder ? 

La broderie est toujours un peu là, tacite, en Bretagne, ma région natale, où elle est un point d’ancrage de très anciennes traditions. J’ai toujours été admirative des magnifiques costumes bretons, de la broderie bigoudène, de la minutie des motifs du pays glazig (autour de Quimper), qui m’impressionne énormément. Si je ne suis jamais allée dans cette direction, je pense que cet héritage « infuse » depuis de nombreuses années, que je le veuille ou non. Ma mère brodait extraordinairement bien dans sa jeunesse, et je l’ai découvert assez récemment, alors que c’était là sous mes yeux. Il y a deux ans, je suis allée visiter une exposition du brodeur Pascal Jaouen dans son école de broderie d’art, à Quimper, et j’ai découvert par la même occasion que son équipe proposait des cours d’initiation. J’ai participé à une journée de stage, qui a contribué, je pense, à accélérer les choses, même si, deux ans après, j’ai un peu honte de n’avoir toujours pas terminé la broderie florale qui m’avait été proposé de réaliser. Au final, j’ai plutôt appris toute seule.

broderie-hiver-Marion-Romain-brodeuse

Qu’est-ce qui vous inspire?

C’est le quotidien. Je me laisse inspirer par une foule de choses, qui peuvent aller de l’univers d’un film ou d’une série télé, à un chien qui court sur la plage, aux motifs d’une écharpe, aux saisons qui se succèdent, à l’illustration jeunesse, aux blogs de mode un peu « preppy », pour ne pas dire BCBG, en passant par les facéties de mon chat… En plus de ça, je suis une fan inconditionnelle de la british touch, des détails désuets des tapisseries anglaises, du sport et de l’esthétique des années 1920 à 1950. Tout cela me nourrit.

Pouvez-vous nous expliquer votre processus créatif lorsque vous brodez ?

dessin-broderie-renard-Marion-Romain

Tout commence et tout finit par le dessin. Je dessine directement sur le tissu, avec un feutre effaçable à l’eau, qui remplace la gomme.

Les animaux sont souvent au rendez-vous lorsque j’imagine un dessin. En ce moment, je connais une certaine obsession pour les chiens, sans doute parce qu’ils me permettent de jouer sur la complicité entre l’homme et l’animal. J’essaye toujours de raconter un petit bout d’histoire avec mes broderies. Je brode des personnages auxquels je m’attache. J’ai testé des choses très diverses depuis deux ans, mais je sais aujourd’hui que j’ai besoin de quelque chose qui vive, qui ne soit pas un motif purement décoratif.

broderie-dessin-renard-Marion-Romain

Ensuite, je m’efforce de travailler sur les textures, de trouver des associations de points ou de motifs qui permettront d’enrichir ma broderie, de faire en sorte qu’elle ne soit pas ennuyeuse. En cela, je trouve très intéressant de broder des vêtements (non pas « sur » des vêtements), car c’est un terrain de recherche sans borne (les motifs tartan, les multiples types de maille d’un pull d’hiver en laine…).

broderie-Norbert-Marion-Romain-brodeuse

Enfin, j’essaye toujours d’alterner les vides et les pleins. Je tiens à la filiation entre le dessin et la broderie, et il est donc très important pour moi que le trait garde toute sa place à l’issue d’une broderie. Je ne « colorie » donc jamais le visage de mes personnages, j’aime quand le tissu reste partiellement visible, quand une broderie « respire », exactement comme on peut accorder une importance cruciale au grain du papier.

Quel est votre point de broderie préféré ?

Probablement un des points les plus simples, le point de tige. C’est le point qui se rapproche le plus du trait de crayon à mon sens. Je l’utilise dans chacune de mes broderies, pour « tracer » les contours de mes personnages. Je ne me situe pas tellement dans une recherche technique dans le domaine de la broderie, je me satisfais aisément des points les plus basiques, qui me permettent de m’exprimer à ma guise. Il m’arrive tout de même d’avoir envie d’innover, et alors je pars explorer le web à la recherche d’une petite originalité : récemment, je me suis ainsi amusée à utiliser un point « pompon », pour venir compléter une broderie de bonnet.

broderie-Norbert-Marion-Romain-brodeuse-fil-DMC

Quel type de fil utilisez-vous ?

J’utilise les fils moulinés à 6 brins de chez… DMC ! Pour des choses très fines comme les contours, je les utilise généralement à 1 ou 2 brins, et pour le remplissage, souvent au passé plat, j’augmente l’épaisseur.

broderie-pull-jacquard-Marion Romain-brodeuse-fil-DMC

Avez-vous des recommandations à faire pour nos brodeuses débutantes ?

… dont je fais partie ! Je leur conseille de ne pas hésiter à se lancer, car les points les plus simples donnent déjà des possibilités infinies. Pour commencer, il suffit d’apprendre les techniques du point de tige, du point de nœud et du passé plat : ce sont mes trois essentiels, qui permettent déjà de bien s’amuser. Ensuite, on peut ajouter le point de chaînette, le point de bouclette… et bien d’autres !

J’aurais également envie de leur suggérer de se faire confiance en créant leurs propres modèles, même si elles pensent ne pas savoir dessiner. Au pire, leurs broderies ressembleront à des dessins d’enfant, et quoi de de plus beau qu’un dessin d’enfant ? La broderie est très chronophage, elle nous mobilise sur un temps si long, que je trouve bien plus motivant d’utiliser ce temps pour réaliser quelque chose qui vient entièrement de nous.

broderie-chemise-Marion-Romain-brodeuse-fil-DMC

Si vous deviez définir la broderie, que diriez-vous ?

Question compliquée, car j’ai moins l’impression de broder que de dessiner. La broderie n’est pour moi qu’un médium, un de ceux qui me semble le plus en mesure aujourd’hui d’exprimer ce que je souhaite à travers mes dessins, de transmettre la sensibilité que j’y projette. La broderie, c’est du dessin.

Un grand merci à Marion pour cet échange ! Si vous souhaitez en découvrir encore plus et profitez de ses conseils, je vous invite à vous rendre sur son blog . Marion est aussi présente sur instagram, pinterest, facebook. Je vous souhaite à tous et à toutes de belles découvertes. :-D

Brodeusement vôtre

Emma

15 réponses pour “Portrait de Marion Romain dessinatrice et brodeuse

  1. christine

    Quelle jolie découverte, j’aime beaucoup de travail de cette jeune créatrice, un coup de crayon indéniable qui s’anime sous un choix judicieux de couleurs.
    aujourd’hui la broderie classique semble un peu détronée par le point de croix..car sans doute plus accessible. Pour moi qui brode depuis quelques dizaines d’années je pense qu’elle offre bien plus de possibilités de mise en mouvements.
    Merci Emma pour cette découverte, j’apprécie cette nouvelle rubrique qui va à la rencontre de jeunes créatrices et créateurs ?

  2. france mc

    Une belle rencontre et une jolie découverte pour moi….une jeune créatrice pleine de talents et modernes avec les points revisités. Bravo Marion.

  3. MERLINE

    MERCI EMMA DE NOUS PERMETTRE DE FAIRE DE SI BELLES RENCONTRES ET BRAVO MARION POUR VOS SI JOLIS DESSINS.
    QUEL PLAISIR DE CONSTATER QUE LA BRODERIE DITE TRADITIONNELLE EST SI DIVERSE QU’ELLE EN EST EMOUVANTE .
    TOUS MES VOEUX DE REUSSITE VOUS ACCOMPAGNENT MARION L’IMPORTANT EST DE CROIRE EN L’AVENIR .

  4. GUEGANIC

    Je reviens aussi à la broderie que j’ai pratiqué dès l’âge de 6 ans. Je m’y retrouve et au fil des heures et des points, des pensées heureuses m’envahissent.
    Je me souviens aussi des ouvrages que nous brodions à l’école (c’était dans les années 50) et chaque année, nous faisions un ouvrage pour la fête des mères (un napperon, un sac à pain …).
    Bravo pour vos idées créatives.

  5. PAOLA FRANCESCA

    Quelle merveille! Les modèles de Marion sont ils disponibles dans la boutique DMC? Merci!

    • En quête de fil

      Bonjour Paola
      les modèles ne sont pas disponibles dans la boutique DMC, mais je vous invite à contacter Marion en lui laissant un message sur son blog la-broderie-et-moi-mon-portrait-pour-dmc Un de ses rêves serait d’ouvrir une boutique en ligne, et si cela devenait réalité grâce à vous … :-)
      Douce journée

  6. J’aime beaucoup le travail de cette créatrice ! Jolis dessins et jolies broderies ! Une belle découverte !

  7. aline

    Que c’est beau !!. Bravo Marion. Merci pour cette belle rencontre et cette découverte « brodesque »!!! Bonne fin de journée.

  8. Hélène LORCHER

    ça mérite que l’on s’y arrête….très beau travail. A quand vos ouvrages dans les boutiques ?…….

  9. Lucienne Reinsbach

    très belles découvertes donne des idées à broder merci

  10. rascassepoule

    merci Emma pour cette belle découverte; je souhaite à Marion de réaliser son rêve! bonne journée

  11. Venant du point de croix mais en étant un peu lassée, les créations de Marion et les billet du blog de Trendymood ( http://www.trendymood.com/blog/) ont réussi à me convaincre de commencer la broderie traditionnelle qui a bien changé et offre aujourd’hui des possibilités infinies et plus modernes (mais regardez ces petits animaux adorables) !

    Ce qui me fascine chez Marion, c’est qu’elle imagine ses propres modèles et sa recherche de points et d’effets sont toujours intéressantes, le rendu est tellement différent d’un modèle à un autre . En plus d’être de bons conseils, elle reste toujours accessible via son blog ou les réseaux sociaux pour échanger et c’est très agréable.

    • En quête de fil

      Bonjour Maud
      merci pour votre témoignage. :-)
      Douce journée

  12. Un immense merci à tous pour tous vos mots suite à la publication de ce portrait. Ils m’apportent beaucoup de chaleur et d’élan pour la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>